l'acupuncture:

                                                          en prévention,

                                                                 soin thérapeutique;

                                                                              en complément de la médecine classique

 

 

    

L’acupuncture guérit ou soulage une grande variété de troubles et de maladies :

 

troubles du système :

 cardio-vasculaire & système circulatoire;

angor, séquelles d’infarctus, palpitations, hypotension-hypertension,  maladie de raynaud, jambes lourdes, varices,  hémorroïdes…

 

respiratoire;

toux ,bronchite, asthme, rhume, sinusite, rhinite, laryngite, allergies…

 

digestifs;

 inappétence-boulimie, aérophagie, mauvaise haleine, colite, constipation, diarrhée, maladie de crohn ,hépatite, cholécystite ,lithiase biliaire, vomissement-nausées ,gastrite, ulcère de l’estomac…

 

génito-urinaire;

dysménorrhée, aménorrhée, règles abondantes, syndrome mensuel, ménopause, kyste du sein, fibrome, mycose, leucorrhée, vaginite, endométriose, cystite, incontinence, lithiase rénale…

 

reproducteur ;

stérilité, impuissance, baisse de la libido, trouble de la prostate…

 

hormonal ;

 hypoglycémie, diabète, hypo-hyperthyroïdie,  hypercholestérolémie, goutte, ménopause, leucémie, obésité, œdème…

 

les allergies, les douleurs ;

rhumatisme, lumbago ,torticolis, douleur musculaire, tendinite, sciatique, entorse, fracture, arthrite…

 

les maladies dermatologiques ;

acné, eczéma, allergie, prurit ,urticaire, zona, psoriasis, herpès…

 

psychologiques ;

dépression, insomnie, phobie, angoisse, colère, stress, psychose, hystérie…

 

oculaires ;

 conjonctivite, sécheresse oculaire, larmoiement , myopie, presbytie, baisse de l’acuité visuelle, glaucome…

 

auditives ;

surdité, otite, syndrome de ménière…

 

ou les désintoxications ; 

excès alimentaires, tabagisme, toxicomanie…

    

 

l'histoire de la médecine chinoise traditionnelle 

                                                                                

                                

     Une thérapie taoïste : 

 

     Lao tseu : Lao tseu est né en Chine entre 570 et 490 avant notre     ère dans la province du Ho-nan en Chine, il fut archiviste et astronome à la cour de l’empire Zhou.

 Il développa sa pensée dans un recueil de sentences appelé le Tao To

    King.   

             Dans cet ouvrage tiré de son vécu expérientiel et de ses observations  minutieuses   

     du vivant, il essaye de définir la place de l’humain dans la nature.

             Il œuvre à l’harmonisation des cycles de la nature avec les cycles internes de l’humain 

     pour atteindre ce tout qu’il nome le Tao.

 

      Il affine la compréhension de l’énergie vitale, appelé Qi , définit les relations entre ce flux 

      circulant dans tout le vivant et ces déséquilibres dus à un trouble psyco-corporel.

 

        Lao tseu ne fonda pas véritablement le Taoisme, ce sont ses prédécesseurs.

  

 

 

                                                              Les concepts :

 

 

                           Concept du yin et du yang :

 

Au même titre que le fonctionnement électrique, le pole yin est négatif et le pole yang est positif ; ils sont opposés et complémentaires. Il y a co-création, un équilibrage entre le pole négatif et positif étant indispensable au maintien de la santé.

 

 

         Concept des 5 éléments :

 

    L’univers est formé par le mouvement et la transformation de cinq éléments représentés par : le bois, le feu, la terre, le métal et l’eau.

 

Le psychisme et les organes du corps y sont étroitement liés.

 

 

        Concept du Chi :

 

                                 Le Chi est le flux vital circulant en toute structure moléculaire.

 

 

 

 

 

Notion de méridien :

 

 

 

       Comme le courant électrique, le Qi a besoin de deux pôles (positifs et négatifs) pour 

   circuler dans les canaux. Ces canaux furent nommés méridiens.

 

        Il existe douze méridiens principaux qui se trouvent dans l’épaisseur de la peau et on 

    utilise approximativement 365 points sur ces méridiens qui ont pour fonction de rétablir la   

    circulation du Qi ; retrouver la santé. 

    Les archéologues et historiens datent les débuts de l’acupuncture à prés de 3000 ans avant

    notre ère. A cette époque, la stimulation des points, se faisait à l’aide de poinçons de  

    pierre.  

    Peu à peu des instruments plus fins furent utilisés, tels que les aiguilles d’os ou de bambou.

    Par la suite avec le développement de la métallurgie on utilisa des aiguilles métalliques.

 

         L’acupuncture considère le corps dans son ensemble ; c’est à dire que non seulement

     les symptômes de la maladie sont étudiés, mais aussi tout le reste du corps.

 

                

Le diagnostic :

 

           Une bonne évaluation peut prendre jusqu’à 1h30 et inclut un questionnement détaillé

     de chaque aspect de la santé, une observation de la langue et la prise des différents pouls.

     De cette façon il est possible de déterminer la cause initiale du problème pour ainsi le  

     traiter à la source et éviter qu’il ne se reproduise. 

     De plus, lorsque l’on traite un problème par l’acupuncture il n’est pas rare de constater

     que plusieurs symptômes s’estompent graduellement puisque la source du problème

     initial  est souvent la source d’autres problèmes.       

              

 

Les aiguilles :

 

    Les aiguilles utilisées sont beaucoup plus fines que celles utilisées pour les tests sanguins. 

    La sensation ressentie au moment de la pose de l’aiguille est négligeable , souvent  

    totalement  indolore, même les personnes les plus sensibles s'y adaptent aisément.

    La piqûre ne laisse aucune marque.

 

    Si l’on a une phobie des aiguilles ?

    Heureusement il existe différentes méthodes de traitement pouvant remplacer les aiguilles :

    Moxibution, ventouses,  punaises, marteau « fleur de prunier »…

    Je n’utilise pas les aiguilles sur les enfants .

 

     Les aiguilles sont stériles et jetables ; pas de risque de contamination.

  

 

 

     Ce qui bloque ou perturbe la circulation du Qi dans les méridiens :

 

       Les émotions (  stress , colère…), une mauvaise alimentation, des mauvaises habitudes  

       de vie, les variations climatiques, la pollution.

   

 

          

 

De nos jours :

 

         L’acupuncture est pratiquée conjointement à la médecine occidentale dans les hôpitaux 

    et les cliniques privées en Chine. Elle a trouvé sa place en Amérique du nord, Océanie

    ainsi qu’en Europe depuis plus de quarante ans .Il ne faudrait pas croire que ce soit une 

    médecine du passé; au contraire elle n’a cessé d’évoluer. Encore aujourd’hui, de  

    nombreuses recherches sont effectuées.

 

    L’acupuncture est l’une des branches de la médecine chinoise ;

    la phytothérapie, le Qi gong, le massage tuina et la diététique l’accompagnent

   dans la pratique de la médecine chinoise.

 

 

 

             

en conclusion :

 

    La médecine chinoise n’est pas une médecine de confort ni de loisirs ; elle n’est en

    aucun  point comparable aux soins de détente effectués dans les centres de   

    thalassothérapie. 

 

    A défaut de tout soigner elle peut améliorer et être utile pour tous types de maladies des  

    plus simples aux plus complexes : grippe, fatigue, mononucléose, épilepsie, sclérose en 

    plaques, cancer…

    C’est une médecine remarquablement efficace, même pour les maladies graves.

 

    L’acupuncture n’occasionne aucun effet secondaire négatif et ne présente pas de danger.   

    Elle peut être pratiquée conjointement à une autre médecine.

 

 

 

 

                       

 

               

soins
Accueil
acupuncture
lifting
Qi gong
photos
chants thérapeutiques
contact
tarifs